BAS DE CONTENTION, BAS DE COMPRESSION, BAS DE SOUTIEN, BAS ANTI-STASE, BAS ANTI-THROMBOSE ... QUEL BAS ET QUAND ?

 LES BAS DE SOUTIEN (synonyme de bas anti-stase)

Ce bas pourrait être qualifié de bas de confort ou de première intention. Il est souvent utilisé de manière préventive pour les professions à risque (hôtesse de l'air, steward, vendeuse, coiffeur et coiffeuse, ...) ou lors de symptômes très légers.

Son efficacité est liée au "poids du fil" utilisé appelé le denier. Habituellement on propose soit des 70 deniers ou des 140 deniers. Le 140 deniers étant plus efficace que le 70 deniers. Ces bas ne nécessitent pas de prise de mesure. La taille est définie comme pour les bas classiques;  à savoir votre poids en kg  et votre taille en cm ou juste votre pointure pour les bas jarrets dits "chaussettes". 

  • Se décline en fonction de la marque en bas jarret, en bas pour jarretelle, en bas auto-portant et en panty. Bien qu'ils existent en 40, 70 et 140 deniers, nous ne parlerons d'efficacité minimale que pour les 70 et 140 deniers.

En résumé : bas de confort pour problèmes mineurs ou préventifs, en deniers et tailles standardisées sur base d'un schéma poids/hauteur (ou pointure)

 

LE BAS ANTI-THROMBOSE (synonyme de bas blanc, de bas anti-embollie, de bas TED, ..)

Ce bas exerce une pression effective de 16mm de mercure sur votre jambe et par conséquent sur vos veines. Leur fonction première consiste à éviter la formation de thrombus (caillots de sang ).  Ils ne sont efficaces que chez les personnes alitées. Dès le moment ou la personne se tient debout et se déplace, ils perdent toute efficacité car la contention n’est plus adaptée à un retour veineux convenable ! Ils sont destinés aux patients hospitalisés et ne peuvent en aucun cas être proposés pour des patients mobiles..du reste, le silicone ne tient pas sur une jambe active. NE CONVIENT PAS AUX PATIENTS AMBULATOIRES !

  • Se décline en bas jarret et et bas cuisse.

En résumé : bas pour patients alités uniquement

 

LE BAS DE CONTENTION

Dans la pratique, ces bas se déclinent en différents tricots plus ou moins épais. Plus le bas est 'épais' plus il contiendra l'oedème (effet barrière à l'oedème). Les versions les plus fluides sont quand à elles destinées à la pathologie veineuse isolée.

Outre le choix du tricot, on va parler de force de compression pour chacun d'entre eux en terme de classes de compressions. . Les classes de compression expriment le niveau de compression exercée de manière graduelle et dégressive en partant du bas de la cheville vers le mollet dans le cas d'une chaussette et vers la cuisse dans le cas d'un bas ou d'un collant.

On distingue 4 classes de compression :

  • Classe 1 soit une pression légère de 18 à 21mm de Hg  (millimètres de mercure)

Ils seront indiqués pour les jambes lourdes et fatiguées, jambes douloureuses, varicosités légères sans tendance nette aux oedèmes, contre les varices peu marquées et le début des varicosités de la grossesse, dans la prophylaxie des thromboses.

  • Classe 2 soit une pression moyenne de 23 à 32mm de Hg  (millimètres de mercure)

Ils seront indiqués en cas de douleurs, en cas de varicosités prononcées avec tendance aux oedèmes, dans l’insuffisance veineuse chronique légère, après les phlébites superficielles, après la cicatrisation d’ulcérations mineures, contre les varicosités prononcées de la grossesse, après une intervention chirurgicale des varices, après la sclérothérapie et en tant que prophylaxie thrombo-embolique.

  • Classe 3 soit une pression forte de 34 à 46 mm de Hg  (millimètres de mercure)

Ils seront indiqués en cas de varices importantes avec tendance à l’oedème, dans l’insuffisance veineuse chronique prononcée et le lymphoedème réversible.

  • Classe 4 soit une pression très forte de plus de 49 mm de Hg  (millimètres de mercure)

Ils seront indiqués en cas de de syndromes post-phlébitiques graves et le lymphoedème irréversible.

Attention : les classes de compression ne sont pas universelles. En Belgique, nous travaillons avec les normes allemandes. Les américains, français, italiens, ... ont des normes plus faibles ==> une classe 2 française (italienne, américaine, ...) est nettement inférieure à une classe 2 belge !

Les contre-indications sont la ou les allergie(s) connue(s) aux composants constituants le bas, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs avec indice systolique < 0,6, la microangiopathie diabétique évoluée, la phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle et la thrombose septique.

 

LE BAS DE CONTENTION EN CAS D'ULCERE(S)

Les ulcères sont des plaies qui se situent généralement sur la partie inférieure de la jambe (cheville, mollet...). Ces plaies résultent d'une aggravation de la pathologie veineuse (mauvaise oxygénation des tissus provoquée par la stase veineuse) . Les ulcères se résorbent très difiicilement. Certains ulcères mettent des mois voire des années pour guérir. Outre la gestion de la plaie à proprement parlé, il faut impérativement résoudre le problème à la base donc soigner l'insuffisance veineuse.

Le système proposé est basé sur une contention 24h/24h en deux couches :

Le patient portera un bas blanc  jour et nuit (sous-couche)  sur lequel au lever il y superposera un bas chair de classe de compression 2 jusqu'au coucher. Le système veineux est donc soutenu et amélioré de nuit comme de jour . Cette méthode apporte des résultats remarquables sur l'évolution de l'ulcère permettant ainsi une guérison beaucoup plus rapide. 

Le kit est composé de 2 bas blancs et un sur-bas couleur chair de classe 2 pour 1 jambe. De la sorte chaque soir on peut lessiver les 2 bas portés et effiler un bas blanc propre pour la nuit suivante. 

 

LES DIFFERENTS MODELES DE BAS DE CONTENTION

AD : bas chaussette

AG : bas cuisse 

AT : panty

AT Maternité : panty maternité

D'autres modèles sont également disponibles en fonction des marques : le AGHB qui est un monocollant (une jambe avec ceinture de taille droit ou gauche) , l'AT Homme (panty homme avec braguette horizontale ou verticale),....

LES COULEURS ET MOTIFS

Un bas de contention associe l’aspect médical, l’esthétisme et le confort. On peut même le confondre avec un bas classique.

Chaque marque vous proposera, en fonction du tricot choisi, une palette de couleurs variées et tendance. Pour certains tricots, vous aurez même la possibilité de choisir un motif ou un effet bathique voire une incrustation de motifs en cristaux swarovski®.

LES OPTIONS DES BAS DE CONTENTION

Différentes options peuvent être envisagées en fonction du tricots et du fabricant. 

  • Jambe longue ou jambe courte (certaines marques proposent 3 longueurs de jambe différentes pour un même modèle de bas)
  • Pieds ouverts, pieds fermé ou pointe de pieds assouplie (ongles incarnés, hallux-valgus, ...)
  • Différents type de silicones pour le bas autoportant : avec ou sans dentelle, à boules (nodules) ou bande ou sensentive (allergies)
  • Culotte compressive ou non compressive sur les pantys
  • Maxi culotte pour les personnes de bassin large
  • ....

En résumé : bas thérapeutique disposent d'une panoplie d'options et de spécificités lesquelles seront abordées au cas le cas avec le patient lors de la prise de mesure.

 

LA PRISE DE MESURES

Idéalement les mesures se prennent le matin quand la jambe est reposée et ce plus particulièrement en présence d'oèdeme car le matin, l'oedème est à son minimum, ce qui correspond au moment ou on enfile ses bas.

Pour déterminer votre taille en bas de confection nous devons mesurer plusieurs circonférences en fonction du modèle de bas souhaité (de 3 à 10 mesures). A cela s'ajoute la hauteur de jambe. Ces éléments rapportés sur un tableau de tailles nous permet de déterminer votre taille en pré-fabriqué. Ces bas font donc partie d'une chaîne classique de production en fonction de standards catégorisés et pré-établis. Ils sont généralement disponibles sous 48h.  Il ne s'agit absolument pas de bas sur-mesure.

Si vos mesures de base ne cadrent pas avec les standards, nous devrons procéder à une prise de mesures plus appropriée (en général sur RDV) pour réaliser un bas personnalisé sur-mesure. Cette prise de mesure plus complexe couple des circonférences et des hauteurs avec ou sans serrage (si oedèmes) afin de calquer la production personnalisée à votre profil. Le délai de fabrication avoisine les 5 à 10 jours ouvrables en fonction de la marque qui sera sélectionnée.

En résumé : en présence d'oedèmes, les mesures se prennent le matin (sur RDV) et surtout ne pas confondre prises de mesures et bas sur-mesure.

 

COMMENT ENFILER SES BAS DE CONTENTION 

Pour qu’un bas de contention agisse correctement sur la jambe, il faut savoir l’enfiler. Pour cela, il faut :
  • mettre le bas sur une peau propre et sèche, le plus tôt possible après le lever (les chevilles ne sont pas gonflées). Ne pas appliquer au préalable d’huile ou de lait pour le corps. Veiller à manipuler vos bas de contention avec précaution (pas de bague ni d’ongle abîmé) afin d’éviter tout accroc ;
  • retourner le bas jusqu’au talon, vérifier que celui-ci est bien positionné ;
  • enfiler le pied, puis le talon ;
  • retourner le bas sans tirer puis le dérouler sur la cheville jusqu’en haut de la cuisse, en remontant de droite à gauche par de petits mouvements. Ne pas tirer directement vers le haut ;
  • veiller à ce qu’il n’y ait pas de plis.
Vous pouvez aussi vous aider d’enfile bas pour mettre vos chaussettes et bas de contention.
Il en existe différents modèles :
  • structures métalliques avec poignées (différentes marques) 
      
  • Rouleau d'enfilage Rolly® de chez Sigvaris
      
 
  • l'enfile bas "toile de parachute" Juzo Arion Magnide®
      
 
  •  ...
 

COMMENT ENTRETENIR SES BAS DE CONTENTION

Les chaussettes, bas et collants de contention peuvent être lavés à la main dans une eau savonneuse ou en machine (programme textiles délicats) à 30°C sans assouplissant (idéalement dans un filet de lavage). Pour les sécher, ils doivent être mis à plat loin de toute source de chaleur (le sèche-linge est interdit) et ne doivent pas être repassés. Afin de préserver l’adhérence des bandes auto-fixantes des bas de contention, vous pouvez les nettoyer avec de l’alcool dilué. Un bas à varices se lave tous les jours. En effet, le lavage leur permet de  reprendre leur forme initiale, de prolonger leur durée de vie ainsi que leur efficacité.

 Sources : medi®, Bauerfeind®, Juzo®, Sigvaris®,Bota®, Thuasne®...

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site